lljjggyfdfjjhtcjp <= That's the sound of a dead guy who crushed himself into a deadly labyrinths

Mots-clés

, , , , , , ,

Derrière ce titre à rallonge qui ne veut RIEN dire. J’en profite pour alimenter mon pauvre WordPress, abandonné, souillé puis finalement libéré (cette dernière phrase est sponsorisée par le comité de soutien au Général de Gaulle), afin de dire que je vais à nouveau poster.

 

 

 

 

 

Merci.

 

 

 

Now Playing : The Word Alive – Play The Victim

Publicités

Comment savoir si on croit en Dieu ? (Je peux aussi faire la version plus polémique « Comment savoir qu’on fait une quenelle » mais je crois que ça ferait trop de buzz »)

Mots-clés

, ,

Salut à tous !

On arrive bientôt au terme de cette année et je vais y aller de mon classement des déceptions et satisfactions de cette année (avec une analyse hyper hyper poussée (pas trop, faudrait pas tacher le caleçon)).

Je vais commencer par les trucs divers qui m’ont vraiment enthousiasmé en cette année, c’est peut être plus chiant mais je garde les trucs à détruire (donc plus marrant) pour la fin.

Alors, musicalement déjà, 2013 ? Année… Fastidieuse, et surtout annonciatrice de bonnes choses.

On commence par le dernier album de BMTH qui est, à mon sens, un album vraiment abouti et correct. On sent la volonté de s’éloigner de cette scène « deathcorekikootatouage » et se rapprocher d’un son nettement plus rock et mélodique. Bon, y a toujours des horreurs (Crooked Young par exemple… Je dis non !), mais y a quand même des putains de bons titres, « Shadow Moses« , « Hospital for Souls » pour ne citer qu’eux. Le père Sykes s’est enfin décidé à chanter (enfin… Faut pas pousser non plus, le mec ne s’est pas transformé en Pavarotti), musicalement parlant, c’est pas brillant de technique mais ça fait le travail comme il se doit. (par contre leur batteur me donne toujours des envies de lui taper dessus avec sa caisse claire…) En bref, un album vraiment bon dans son ensemble, vivement le prochain !

BMTH-Sempiternal

Autre satisfaction (enfin là, je parle même plus de satisfaction mais d’enthousiasme proche de l’orgasme « owi »), le dernier album de nos petits gars de chez Darkness Dynamite « Under the Painted Sky« . Une tuerie absolue ! Ces mecs ont pondu l’album qu’on n’attendait pas et c’est un incontournable de cette année. Tout y est pour mon plaisir, le son chaud et l’atmosphère entraînante. J’ai senti l’expérience du live dans les compos du groupe (et pour les avoir vus trois fois en concert, j’affirme que ce groupe est monstrueux !), les difficultés de la vie ont fait qu’ils en ont bavé pour le sortir, mais je crois que cet album est aussi une revanche contre le destin et contre la vie elle même. Les influences fusent, on touche aux Pink Floyd pour les compos vraiment alambiquées et les structures aléatoires (et aussi au psychédélisme sur ces mêmes chansons, l’intro de la chanson éponyme par exemple…), on touche aux Deftones pour les mélodies et la capacité à pondre des mélodies justes et qui se montrent au bon moment (l’éponyme toujours, « Breathe » qui sonne comme un titre atmosphérique magnifique), il y a du Dillinger Escape Plan dans la brutalité des compos, du Metallica évidemment dans la maîtrise des instrus (merde, ce solo sur « Vipers of a Greater Cold » quelle tuerie !)… J’en passe, mais il y a surtout du talent chez ces mecs ! (Je n’ai pas parlé de Junior Rodriguez qui s’affirme et qui te pond des morceaux presque Hardcore tellement le mec possède un registre de fou et des intonations percutantes, sa manière d’attaquer les lyrics sur les chansons les plus violentes est tout bonnement hallucinante, le mec te fait headbanguer rien qu’en balançant quatre mots).

J’évoque rapidement l’artwork de l’album qui est tout aussi génial que le contenu (et avec les lyrics pour hurler en live s’il vous plait).

Sinon pelle-mêle, en 2013, musicalement, il y a eu le bon album détente des autres Frenchies de Chunk! No Captain Chunk!, mon gros coup de coeur hip-hop qu’est Dope DOD (bon ok, ça fait plus d’un an que j’écoute mais bon, fallait que j’en parle), « Lights » d’Exsonvaldes qui est l’album pop de l’année à mon goût (merde « l’aerotrain » est une chanson magnifique !) !

Autrement, je pourrais citer au rayon des découvertes d’albums ou d’artistes, Les derniers Klub des Looser, Fuzati est sans contestations possibles, l’un des meilleurs paroliers de France. Ce mec t’impose ses lyrics et t’en prends plein la tronche tellement la vérité te saigne à blanc quand tu l’écoutes. Ce mec invente des mots pour tes déprimes et inonde ton quotidien de punchlines bien senties pour faire taire toutes ces salopes et ces enculés. Sinon, récemment, je me suis mis à écouter beaucoup d’électro, ça me permet de poser des compositions plus… « Dansantes » j’oserais dire. Bassnectar, Rameses B, Death to Kids, Eptic (Like a Boss bitches’)… C’est du bon, mangez-en.

Concernant le cinéma, je suis allé régulièrement cette année dans les salles obscures et bien que ma déception n’ait pas été à la hauteur de ce à quoi je m’attendais, j’ai quand même eu droit à des trucs plus ou moins poussifs et d’autres réussis.

Commençons par Marvel, bon alors, j’attendais Iron Man 3 de pieds fermes et euh… QUELLE DÉCEPTION ! Entre temps, Mickey avait racheté bien des droits de mes licences favorites et se permettait de te niquer complètement l’univers sarcastique qui s’était installé dans les précédents volets de l’Homme à l’armure rouge. Robert Downey Jr, j’adore cet acteur vraiment, mais j’ai eu la très mauvaise impression qu’il surjouait son rôle, les vannes Carembar, l’impression d’en avoir rien à glander, pire encore… Il se tape une fille magnifique au début et puis on ose nous faire croire que c’est le genre à laisser sa carte… (Y a bien que Mickey pour nous faire croire ça). Alors oui, le mec a la classe, le mec impose sa belle gueule, et je crois que c’est ce qui sauve ce film d’une déchéance totale (Pitiez, remettez nous Jon Favreau). (À noter la bonne participation de James Badge Dale qui a tellement de classe et de nonchalance, pour voir l’étendu du talent du mec, je vous conseil de visionner « The Pacific »). Alors oui, le film t’en mets plein la tronche dans le domaine des effets spéciaux (pour info, je suis allé le voir en 2D, la 3D c’est non seulement un truc très cancer mais c’est aussi parce que je suis pauvre…) mais c’est un peu comme dans les jeux vidéo, de beaux graphismes ne rattrapent pas un scénario lamentable. (Ceci dit, je veux bien me faire draguer par une cougar qui a le physique de Gwyneth Paltrow entre nous, même si y a plus grand chose de « naissance » sur la madame, je dirais pas non pour une berceuse… C’était l’instant « Tout en finesse »)

World War Z, ce truc m’a vraiment mis une tannée… J’ai carrément dévoré le bouquin 2 fois pour avoir le plaisir de lire la plume de Max Brooks, génial auteur. Quelle surprise un peu indigeste que de voir ce bouquin ainsi violé et traîné dans la boue. Prenons le cas Brad Pitt, j’adore ce mec, vraiment, il mérite sa place au plus haut, mais là… Je crois que c’est le rôle de trop pour toi mon grand. J’ai l’impression de voir Nicolas Cage dans des direct to dvd, les mecs n’en ont strictement rien à battre et jouent avec une expression de bovin durant tout le film, l’attente du cachet toussa… (« Oh mon Dieu des zombies », « oh mon Dieu ma fille va mourir », « oh mon Dieu ma femme est à deux doigts de se faire violemment violer »…) Quant aux zombies, merde ! Le réalisateur a littéralement chié sur tous les concepts de zombie de l’ami Romero ! DEPUIS QUAND UN FREAKING ZOMBIE COURT ? MERDE ALORS ! Et puis… Je n’ai pas encore vu la version longue mais la version ciné était vraiment en mode « contenu pour enfant » en terme de violence. On a bien des coups de feu, des « zombies » qui mordent des gens mais euh, je vais aller me couper la main pour vérifier que j’ai bien du sang qui coule dans mes veines, parce qu’il semblerait que ça soit de l’air qui circule dans le corps des gens dans ce film… Je parlerai pas du « scénario » qui fait honte à l’oeuvre originale, c’est comme si vous transposiez à l’écran « De bons présages » et qu’en fait vous en faisiez une film sur une guerre entre des anglais barjots et des écossais alcooliques à l’aube d’une guerre nucléaire, ça n’aurait aucun rapport si ce n’est que ça se passe en Angleterre… Bah WWZ, c’est presque la même chose, BRAYF !

Man of Steel enfin fait parti de ces  semi-déceptions qui ont accompagné mon année 2013. Je salue l’initiative de Zack Snyder qui est de nous pondre un remake d’un héros qui est juste over cheaté. Plus sérieusement, quid de Man of Steel 2013 ? Un film de Zack Snyder (Watchmen, 300, Sucker Punch…) produit et co écrit par Christopher Nolan (MAIS SI THE DARK KNIGHT le film qui a fait connaître Batman aux gens et qui disent tout connaître sur l’univers du chevalier Noir… Aaah Marion Cotillard…), sur le papier, ça te donne un truc de fou mais voilà… Quand on connaît la volonté de la Warner de vouloir nous pondre une Justice League (afin de contrer « The Avengers » d’Universal) et quand on a vu les Batman de Nolan on se demande vraiment comment vont-ils faire (surtout quand t’as subi Green Hornet sniff) pour rendre l’univers cohérent. Les trailers de ce Man of Steel partaient vraiment bien, Henry Cavill était nettement plus crédible en Clark Kent que Tom Welling (si mes souvenirs sont bons) et il y avait cette accroche « réaliste » dans la façon de traiter le sujet. Mais voilà, j’ai vu le film, et j’ai beau avoir apprécié le film pour ce qu’il était (car bon, c’est quand même bien fichu), j’ai du mal à me dire que Ben Affleck (J’avoue qu’avec le recul, j’ai peur pour l’héritage de Christian Bale en tant qu’homme chauve-souris) et l’univers de Nolan réussiront à s’intégrer au monde fantastique de Snyder. J’attendrai de voir ce que nous réservent les premiers trailers et autres teasers. En attendant, pour parler du film, vaguement car je ne suis pas partant pour faire une critique de ce film, je vais résumer rapidement, Lois Lane, l’actrice passe très bien (même si je n’oublierai jamais Terry Hatcher <3), Laurence Fishburn assure bien son rôle de sidekick black (et il ne meurt pas !), mais la palme du mauvais acteur revient à l’acteur qui incarne Zod… OMG ! Ca cabotine à outrance et surtout c’est MAL JOUÉ ! Encore un qui a des réactions de méchant parce qu’il est méchant, mais enfin un peu de logique ou de bon sens… Bon ok, c’est pas de sa faute, mais le mec en fait des caisses et ça.. Ça le décrédibilise encore plus.

Bref, après ces émotions, j’ai eu l’immense chance d’aller voir Kick Ass 2. Ayant lu le Comics bien avant le film, je savais un peu comment ça allait se passer, mais je ne pensais pas retrouver la folie du premier volet et surtout bah de l’oeuvre originale et pourtant on retrouve cette violence démesurée, cet humour noir tout le long du film et ce penchant pour le politiquement incorrect.

Aaron Johnson s’avère être le looser idéal pour incarner Kick Ass/Dave Lizewski, au mauvais moment, au mauvais endroit (ou l’inverse). Christopher Mintz Plasse est digne de son rôle du premier (et puis ses répliques sont énormes « Shut up you deep shit » ❤), le mec a non seulement une tête à claque dans le film mais sa tête à claque est appuyé par son comportement de gamin plein aux as. et puis mon coup de coeur, la jeune fille qui incarne Hit GirlChloë Moretz, cette fille a été taillée pour ce rôle, son personnage est nettement plus exploité et c’est pour mon plus grand plaisir (pedobear spotted ?) que je l’ai retrouvée en train de castagner et de balancer des punchlines de folie « What about my foot in your pussy ?« . Grosse satisfaction qu’a été ce film en tout cas.

Sans ça, je suis allé voir Fast & Furious et j’ai du mal à admettre que j’ai trouvé ça divertissant, à prendre pour ce que c’est, tu vas pas voir ça pour t’en mettre plein la tête, tu peux même te permettre d’oublier ton cerveau chez toi (en même temps, y a The Rock, ce mec me fera toujours exploser de rire tant il est bad ass), j’aurais aimé voir Thor et certainement d’autres films… Mais bon, j’attendrai les sorties en Blue-ray/DVD.

2013 aura marqué la fin de séries cultes, Dexter et Breaking Bad, autant la seconde est une série que je n’ai jamais pris la peine de regarder (HONTE SUR MOI CAR C’EST PUTAIN DE BON PARAIT-IL, (ok, j’avais juste matté le pilote de la série… –‘)). BRAYF, qu’en est-il de Dexter notre ami Dexter ? Hm, comment dire, je préviens d’avance, je vais spoiler alors si tu veux pas te manger la fin minable de cette série…

Dexter, alors comment dire ? Bon commençons par ce qu’on sait. Dès la fin de la saison 7 ça sentait le sapin (déjà qu’à la fin de la 6 et le coup miteux de la découverte du « secret » de Dexter ça sentait mauvais, le début de la 7 n’a pas aidé « promis, je vais t’aider pour vaincre une envie morbide que tu as depuis que t’es môme et que tu sais pas expliquer… »), mais alors durant la 8… On a enchaîné les situations sans queues ni têtes. MERDE POURQUOI LES FLICS DE MIAMI SONT AUSSI TEUBÉS ? Quinn, mais lui quoi, le mec est pire qu’un gars qui sort de prison après y avoir passé 10 ans, dès qu’il voit un cul… PUTAIN c’est la folie ! Sans compter ses magnifiques aptitudes d’inspecteur, et son jeu d’acteur… MONOFAÇIAL (un pote d’Hayden Christensen) ! Batista, merde, j’aimais bien son rôle de sidekick cubain dans les premières saisons, il apportait une vraie plus value à la série, mais dans cette dernière saison, il se contente de dire « oui amen » à tout sans JAMAIS AVOIR DE SOUPÇONS ! (Merde, le mec assiste à un interrogatoire dans lequel Dexter est soupçonné et c’est pas la première fois… Je sais pas moi, ça m’intriguerait quand même, ou bien je suis trop méfiant ?). Debra, mais gosh, ils ont fumé quoi les scénaristes… Y a eu trop de hentai incestueux qui ont tourné chez Showtime, elle est amoureuse de son psychopathe de frère la meuf ! MERDE, elle le couvre sur tous les aspects. Mais euh, y a que moi que ça gène ou bien je suis pas normal ?

Et puis, y a Dexter, Michael C Hall, mon gars, t’étais bon au début, vraiment ! Mais là… Déjà, Dexter est amoureux… MERDE QUOI ! Ok, Dexter qui a mal, je comprends, Dexter qui se fait sucer et qui aime ça, je comprends (on est tous des hommes après tout), Dexter qui aime son fils, je suis presque prêt à le comprendre, mais Dexter amoureux… Pardon mais là non, c’est plus possible du tout ! Puis c’est quoi ce jeu d’acteur ?! LE MEC A TOUJOURS LA MÊME GUEULE ! Bref…

Acting Class Hero

Acting Class Hero

Pour résumer, Dexter qui devient bûcheron… Mais c’est quoi cette fin de merde, s’ils voulaient vraiment nous décevoir, je ne sais pas moi… Ils auraient pu nous faire croire qu’en fait Dexter est maintenant black et que FIN !

J’ai lu sur Allocine (c’te source, tu peux pas test’) qu’en réalité, le scénariste qui était présent jusqu’à la saison 4 (ou 5 je ne sais plus trop) avait déjà une fin pour Dexter et la sienne avait nettement plus de gueule ! Elle consistait à faire comprendre au spectateur que Dexter venait de se souvenir de tous ses crimes alors qu’il était sur le point de se faire exécuter… MERDE ÇA A NETTEMENT PLUS DE GUEULE !§!!§ Le lien pour plus d’exactitude est ici

Sinon, prenons le cas The Walking Dead… J’ai lu l’intégralité du Comics jusqu’aux numéros qui sont sortis dernièrement et je l’ai bien senti le viol de l’oeuvre originale. Mais j’ai surtout été assez « con » (ou curieux, je vais dire curieux pour ma dignité) d’avoir acheté les saisons 2 et 3 en DVD.

Prenons la fin de la saison 2 et résumons, TOUS les survivants se sont transformés en SUPER SOLDAT (véridique, voiture en mouvement, grosse pression, calibre 12…), la preuve, ils te claquent TOUS des putains de headshot ! Ils ont « l’aim » d’un joueur de Call of Duty console… ABUSÉ !

On apprécie la finesse dans le dessin SVP

On apprécie la finesse dans le dessin SVP

Arrive Michonne (ok, je crois que c’est le personnage le plus fidèlement reproduit) et sauve Andrea… et boum, on nous montre le pénitencier et fin. Je m’attendais à une saison 3 un peu mieux et pour une fois… Ca a été le cas ! Bon, c’est pas non plus merveilleux, mais ça remontait et surtout, je commençais à aimer Rick (si si ! Il se comportait comme le parfait gros enculé de service par moment et c’était plaisant à voir). En plus, pour augmenter mon intérêt pour la série, LORI crevait ENFIN ! Pardon mais j’étais content ! Sarah Wayne Callis est non seulement plate comme une nappe de salon mais possède le jeu d’actrice… Bah d’une nappe de salon aussi ! Bref, la saison 3 devenait correcte à mes yeux (on retrouvait même Merle, Michael Rooker est quand même un putain de bon acteur ! Je le range dans la même catégorie d’acteur bad ass que Woody Harrelson), sauf que bon… Y avait une ombre au tableau (ou plutôt deux en fait, mais j’y reviendrai). Pour commencer « Le Gouverneur« … Mmh comment dire, dans le Comics le mec fait plutôt hispanique, là on a droit à un mec qui fait plus british qu’autre chose, soit, on peut prendre ça pour une certaine démarcation avec l’oeuvre originale. MAIS PUTAIN POURQUOI FALLAIT-IL QUE L’ACTEUR SURJOUE COMME ÇA ?! « Je suis méchant et j’adore ça, je vais tuer des gens juste parce que je dois être comme ça »… Non mais non –‘

Un acteur tout en retenu...

Un acteur tout en retenu…

! Et puis ce final quoi… « JE VAIS TOUS VOUS NIQUER BANDE DE BITCHES §§!!!§§§ ». Tristesse… (Y a bien Andrea qui fait sa Lori et qui crève comme une conne, je crois que la production avait écrit la veille de tourner sa façon de mourir parce que je vois pas comment on peut plus mal amener sa mort…)

Sinon, au niveau des séries, Justifed avec l’excellent Timothy Olyphant a encore bien rempli son contrat cette année encore, j’attends la saison 5 le 7 janvier de pieds fermes ! La famille Crowe qui arrive à Harlan, ça s’annonce bien bien bon !

Homeland enfin, le cas Homeland nécessite à lui seul un putain de paragraphe mais je n’ai pas encore regardé la saison 3 dans son intégralité pour me prononcer donc je ferai certainement une mise à jour de cet article ou tout simplement j’écrirai un article sur la saison 3 d’Homeland.

Dans tous les cas, merci de m’avoir lu et d’un point de vu plus personnel, cette année 2013 m’aura permis de découvrir qu’au fond de moi subsiste l’âme du mec qui a décidé de se planquer quand il avait 18 ans. J’ai appris à découvrir les difficultés qu’éprouvent bien des gens et ce n’est vraiment pas évident. Dans tous les cas, merci de m’avoir lu et si vous voulez partager vos avis, n’hésitez pas, la section commentaire n’attend que ça.

Citation

« Don’t believe….

Mots-clés

,

« Don’t believe…
Everything’s not what it seems.
I can’t believe…
there were more steps to this dream.

All I wanted was something more
than what everyone was reaching for.
I can’t believe…
Because I want to dream.

I’ll be the best escape of the in between
I’ll be the…
first step to a brand new scene.
All I wanted was more… »

PURE SONG OV TEH DEATH §§!!§§

Les fables, ces belles histoires.

Mots-clés

, ,

A la question « combien de temps faut-il pour ravager l’esprit d’un homme ?« , je ne saurais répondre, mais me concernant, je sais qu’il faut environ 3 à 4 mois, et là, oui, on peut me mettre à terre. J’ignore ce qui peut sonner la fin de mon esprit, mais une chose est sûre, pas besoin de me tirer une balle, les gens se chargent très bien de réaliser ce dont ils ont envie sans pour autant se servir de moyens extrêmes. Quand on dit « au bout du rouleau », je crois que ce rouleau et moi, on commence à être familiers. Je peux presque le tutoyer.

Finalement, les fables de notre enfance, celles qui ont bercé nos aînés, peuvent être adaptées aux mouvances d’aujourd’hui, aux mœurs de maintenant. Je ne sais si les statistiques sont vraies, moi, je ne peux que constater les faits. Et les faits sont bien là.

Moi aussi, j’aurais bien aimé inventer la vie, sans histoires, calme et belle, précieuse et intense. Moi aussi, j’aurais aimé prendre la fuite et disparaître, que tu saches ce que l’absence peut infliger, moi aussi j’aurais aimé savoir que, secrètement, tu me pleures, que secrètement tu regrettes des choix. Seulement, j’ai hérité de cette tare, et je me retrouve le soir, à pleurer les choix que je n’ai pas fait, à me tourner jusqu’à finalement oublier les raisons de mes angoisses. Seulement voilà, au lieu de me retrouver à te conter mes exploits à ton chevet, je me contente de te regarder et de continuer à voir combien tu t’éloignes, je continue de me prendre les coups d’épées que j’aurais pu infliger si les choses avaient été différentes.

La nuit, mes trajets sur les autoroutes des rêves, au volant de ma décapotable aux couleurs des feuilles d’automne, ce ne sont plus dentelles et passion qui m’accompagnent mais bien angoisse et souvenirs. Ils n’ont pas les douces conversations que j’avais avec passion, et encore moins l’invincibilité qui émanait de dentelles. J’implore même souvenirs de me transformer. Que les mille cigarettes qui me bouffent les poumons dans mes rêves me consument au moins autant que la manière dont tu peux éclipser mon être. Je ne suis plus qu’un parfum qui s’accroche, dans une chambre où les nouveaux souvenirs et les futurs souvenirs me remplaceront.

Au-revoir.

Les mangas, ça craint ! (Ceci est un titre racoleur à défaut d’être un titre intéressant)

Mots-clés

, ,

Qu’est-ce qui fait de nous des êtres à part ? (Moi plus que vous, c’est une évidence, mais je ne suis pas ici pour parler de ma supériorité ô combien évocatricecrève pourriture de communiste républicain taïwanais !et supérieure dans la supériorité)

LEAR THE DIFFERENCE - IT COULD SAVE YOUR LIFE !

LEARN THE DIFFERENCE – IT COULD SAVE YOUR LIFE !

C’est simple, ce qui nous diffère, c’est notre caractère parfois horrible, parfois impossible à vivre (pour ma part, je me situe dans un concept de caractère dans un caractère [Caractèreception si tu veux], je suis à la fois super con et dans ma connerie super balaise), j’ai bien des cibles en tête, mais celles-ci sont trop clichés pour être citées ici. (Je ne prône que le bon goût et les bons conseils à mes lecteurs avisés). C’est par ces caractères qu’on peut à la fois se différencier ou bien ressembler à animal de troupeau (libre à vous de choisir, même si un troupeau d’éléphants est quand même nettement plus roxxor qu’un troupeau de moutons…), pour ma part, au delà de l’intérêt qui émane de moi et des éternelles questions du genre : « Que manges-tu le matin pour être si rayonnant ? », « Laces-tu tes chaussures en commençant par le lacet droit ou le gauche ? PLZ §§§ TELL ME THE ANSWER« , je crois que ce qui vous différencie, c’est la faculté à non seulement supporter mes conneries (car si t’es arrivé jusque là sans vomir ton âme, c’est que tu mérites vraiment une médaille, la légion d’honneur ça te dit ? Il paraît qu’on la donne dès qu’on est un tant soit peu important, même sans avoir fait quoi que ce soit de vital pour l’humanité) , mais aussi – et surtout – à être ici !

Non en fait, cette partie d’article ne sert qu’à une chose, illustrer mes propos avec des bêtises, c’est vrai en fait, depuis que vous lisez ça, soit vous pensez à autre chose (je crois que c’est le meilleur choix), soit vous vous attendez à découvrir que sous ces mots existent une signification que même les illuminatis ne comprennent pas, soit que je vous spoile la fin de Lost et de Dexter.

En réalité, j’écris seulement pour passer le temps, qui plus est, je pourrais enfin commencer mon grand projet du commentaire schizophrène que je tente de réaliser depuis l’apparition des blogs et autres sites persos (Hé oui, j’ai connu le 512k…) !

Bref, merci d’avoir perdu votre temps avec moi, je me sentirai moins seul à savoir que d’autres sont dans la même situation que moi et nous pourrons ainsi tous débattre sur les sujets les plus brûlants de l’actualité comme : « Est-ce que Ribéry va participer à la prochaine compétition internationale de « Des Chiffres et des Lettres » ?, est-ce que François Hollande mange vraiment des Flamby ? Est-ce que l’auteur de ces billets est sous acide ? »

Sinon et bien bonne continuation !

LACHE T COMZ FÉ PA TA PUTE LOLMDRSWAG §§

Les 5 gros signes qui montrent que tu es faible (au moins autant que moi)

Mots-clés

, , , ,

Bonjour, Bonsoir, Allez vous faire enculer (?)

Je reviens ici, pour parler un peu de sentiments (Héé non, pas de sesque ici, c’est sale, j’aime pas ça, je suis innocent, pur, sans vice… Et vous devriez tous faire pareil !)

Je suis pas dans une forme olympique, bon, ça, inutile de lire entre les lignes pour le deviner, mais en attendant, je suis toujours opérationnel, et c’est ça l’important. On dit que tout a une fin, j’espère que même les périodes remplies de sumac vénéneux (Pour les plus curieux/dégueulasses, « google it ») s’arrêtent elles aussi.

Bref, je vais parler de moi – pour pas changer, putain de narcissique que je suis – et vous parler de mes 5 grosses faiblesses.

En 5 – (BINGO comme dirait Mamie… Pas taper, elle était vraiment nulle cette feinte), je passe beaucoup de temps sur Facebook et Twitter, signe que non seulement je me fais chier mais surtout, parce que ça me donne des signes de vie de la part de mon aimée (et aussi parce que je stalke mais ça, c’est autre chose (Ouais je sais, quel con §§§)) Mais sérieusement, depuis que les réseaux sociaux sont apparus, on est passé de stalker mignon à « Epic Stalker de la Muerte qui Nique Tout » (Ca ferait un bon pseudo sur un MMORPG). Réellement, qui de vous/nous n’est pas devenu un voyeur malgré lui (et ce même si tu te vantes auprès de tes potes que jamais tu ne seras comme les autres usagers de Facebook, tu ne peux t’en empêcher, t’as envie d’être curieux et de connaître les derniers ragots à la mode). Bref, tout ça pour dire que le fait d’épier ma moitié me transforme en ce que je vais décrire au point 4.

4 – Alors c’est simple, je suis un putain de paranoïaque, sérieusement ! Je deviens taré, dès que je vois un mec plus beau gosse (vous allez voir que mes critères sont simples et qu’ils deviennent encore plus simple au fil de l’explication) parler à l’être aimé, je me fais des films, et pas des téléfilms de mère de famille hein, du bon gros blockbuster avec fusillades, effets spéciaux, Shia Laboeuf (Hum Charal !), effets 3D… BREF la totale ! Ca c’est l’effet beau gosse, mais ma paranoïa augmente à mesure que les « Like » sur les publications de ma Promise apparaissent eux aussi, même si le mec est moche comme les couilles du Pape.

Le pire étant mon état quand je sais qu’elle va croiser d’autres humains donc des garçons… OUI OUI OUI JE SUIS FAIBLE ! Là je rentre en mode « ComplotIlluminati » Tu peux me faire croire ce que tu veux, que c’est un clone d’Adolf Hitler revenu du futur qui a tué Kennedy, je serais prêt à te croire. (Paranoïa : Maîtrise => +5 points de compétence dans « Invente des histoires mieux que Lost » / -10 Points en armure, se traduit par une position constante format fœtus)

3 – Je perds l’appétit, et ça c’est mauvais signe. Dès qu’un truc me contrarie, je perds l’appétit, ça craint, je me transforme en zombie au fur et à mesure, de pas très bronzé en temps normal je passe à « ULTIMATE LIVIDE SKIN« , non seulement ça m’octroie des capacités de merde la journée (je tombe endormi pour rien, une mouche va m’énerver et je suis aussi agréable qu’un gardien de prison de Guantánamo), mais en plus, toute la musculation que je fais (OLOLZ JVE ETR KOM ZE ROK) sert à rien, résultat ? FAIBLE §§

2 – Je passe mon temps à écouter des trucs de dépressifs, à lire des trucs de dépressifs. J’en viens même à trouver « Art of Life » de X Japan belle chanson… Alors qu’en temps normal, j’écoute jamais ce truc. (D’ailleurs, j’ai des OVNIS dans ma bibliothèque musicale, je me demande comment j’ai pu écouter ça un jour), je me balade avec le Spleen de Paris, je me rase pas (enfin, encore moins que d’habitude). En deux mots, je me transforme en Robert Smith.

1– Et en 1 et pas des moindre, je check toutes les 2 minutes mon téléphone à la recherche d’une petite enveloppe qui m’indiquerait que j’ai reçu un message de ma Chérie, car oui, au delà des mots et de ce que je peux exprimer, je suis affreusement dépendant. J’ai clairement besoin de ce qu’elle peut me transmettre et de tout ce qu’elle peut m’apporter, même si ce n’est qu’un rayon d’espoir ou un peu de réconfort. Je suis « juste » amoureux. (Ou faible ^^’)

ImageP.S. : Oui, il est mignon ! (Et oui j’ai de très grandes mains)

IZI MONEY

Mots-clés

, ,

Music Buisness I HAZ IT !

Je suis certainement la dernière personne que je pensais savoir dotée de goûts merdiques, mais ce jour fatidique est arrivé (enfin, ces jours sont là depuis longtemps, mais c’est comme ça, j’osais pas le dire, tu comprends, entre le moment où tu te dis « ti1 C nul mé sa me plé lol » et celui où tu te rends compte que « Merde, c’est vraiment bien, aurais-je vendu mon âme au diable ? » (Bon, déjà t’as acheté un Passeport français CM2 – 2nd entre temps, tu gagnes un peu en crédibilité et en dignité), tu sais que t’as franchi un cap de caca auditif pour rester correct).
Donc comme je disais après un aparté (oui, un aparté que j’aurais pu esquiver si j’avais pas mis de parenthèse ET ALORS ?!) aussi longue que… Qu’un câble ethernet de 8m (je vous ai eu les noobz lolz), on constate vite que la merde qui nous entoure a vite raison de nous.
Je me suis mis à écouter récemment, Skrillex… Olole Skrillex, ouais, le mec qui a la coupe de cheveux d’un type qui a été condamné à un goulag russe d’un côté et de l’autre un hommage profond à la ringardi… euh au look tendance des artistes de bons goûts des années 80 (toi qui lis ça et qui est indubitablement d’accord avec mes propos, j’espère que tu iras te laver les dents tout comme moi (car sentir du bec, c’est pas cool ©CaptainObvious), parce que sucer comme moi, c’est pas génial). Donc je disais, Skrillex, c’est quoi ? En fait, outre son nom de mécha tout droit sorti d’un animé Germano/Nippon, c’est un mec qu’on associe à un mouvement musical assez chelou, composé de « bruits ». Ouais, y a pas vraiment de notes, encore moins de gammes, ce sont des bruits, bref, ça s’appelle le/la (oui c’est assez hermaphrodite comme terme) Dubstep. Pour faire simple et pour résumer, on est tous des compositeurs de Dubstep (ou Daube Step, au choix pour les puristes), vous prenez une application ou un logiciel de musique qui comprend des plages « midi » et vous enchaînez les accords. Pour faire simple, faites des croches de notes hyper graves, puis enchaînez avec des rondes de notes aiguës, à cela, rajoutez des bruits – si Dieu n’a pas encore condamné votre âme – de tracteurs, de tronçonneuses, de bébés qui pleurent, voccodez le tout (ou pour les plus anglophones d’entre -vous « autotunez » le tout) et ça vous donne votre hit dubstep… (La dubstep pour les noobz tu connais ?)
Pour en revenir au début, oui, j’ai écouté Skrillex, au début, c’était par curiosité, ensuite, ça s’est transformé en musique dequandjejoueàlaconsoleetaupc et enfin, ça a muté (Oh, je le sens bien le titre de nanard : SuperDubstep VS MegaGuetta *____* A MOI LA MONEY §§§§ IZI IZI IZI MONEY §§§) en musique que je trouve cool quand j’ai envie d’écouter de la musique. Sauf qu’avec un peu de recul – et surtout après avoir écouté un best of de Deep Purple 30 fois – je me suis rendu compte que… c’était de la merde. Mais, là n’est pas le pire crime que je me sois infligé, dans ma folie vengeresse, j’ai… télécha EUH acheté un album de Kanye West et j’ai AIMÉ (ZIVA JE MAITRISE LE « É » MAJUSCULE WESS’), et là ouais, tu te demandes davantage ce qui t’arrive. Parce que bon, Kanye, c’est un peu le stéréotype du mec que tu méprises : « Kanye West C TRO 1 VENDU, IL FÉ D CHANSON KE PR LÉ TUNES », (bon en réalité, le mec a une vraie crédibilité artistique mais ça, je le savais pas encore, y a qu’à écouter son dernier album pour s’en rendre définitivement compte) surtout quand t’es musicien et que t’en chies pour vendre ne serait qu’un exemplaire de ta démo enregistrée dans une cave… Le genre de type sur qui t’avais envie de chier quand tu le voyais sur Internet, tu sais, cet effet que Lady Gaga provoque quand tu la vois PARTOUT (je reparlerai d’elle un jour, c’est pas comme si elle reprenait tout ce que Madonna a fait il y a 20 ans). Tu (enfin, « Je« ) te demandes ce qui t’arrive…

La réponse est simple, l’élitisme qui fait de toi un « ado tro d4rk » et l’influence de la presse dite spécialisée s’en sont allés bousiller le cerveau d’un autre ado et te laissent apprécier les choses selon ta convenance. Pour ma part, j’ai laissé ma fierté et mon égo (bon, la fierté a disparu quand pour la première fois j’ai cliqué sur « OUI JE CONFIRME QUE J’AI 18 ANS » sur des sites divers et variés… Faites pas les offusqués, on l’a tous fait) de côté pour pouvoir apprécier ces choses à leur juste valeur, c’est à dire de la musique « divertissante ».
Pour preuve, ma liste de MONEY MUSIC s’est agrandi, à tel point que mes playlists sont toutes périmées d’une semaine à une autre car je découvre des trucs que je pensais ABSOLUMENT MERDIQUES dû à mon manque profond d’humilité, de respect, de croyance, de sobriété (bon ok, j’en fais trop, c’est pas un discours pour la Présidence que je réalise).
J’adore Ellie Goulding (DAT LEGS §§§), Eminem est revenu dans mes bonnes grâces, même l’ingérable Ronnie Radke est revenu, les BB Brunes sont devenus supportables (à écouter hein, parce que physiquement, je suis désolé… C’est plus fort que moi, j’ai envie de les voir jouer le rôle de figurant IRL dans le dernier Rambo *__*)… j’en passe évidemment.

Tout ça pour dire qu’en dehors de la musique, j’ai appris à aimer les choses pour ce qu’elles sont et à arrêter d’être le connard qui dit « nan c’est trop commercial lol« .

BONUX : Faut pas s’en faire, y a des trucs qui sont quand même naturellement POURRIS. ONE DIRECTION, LA TÉLÉ RÉALITÉ, CHRISTIAN JEAN PIERRE, LA GAUCHE…

Sinon et bien comme vous l’aurez remarqué, la présentation est à l’arrache mais je cherche une personne qui saurait me faire des montages un peu sous acide (ou du moins m’apprendre, je peux être un padawan docile).

Comme c’est le premier billet, donnez votre avis si vous le voulez/pouvez, ça me donnerait envie de continuer et éventuellement de me donner à fond.

Enfin et pour terminer, les images arrivent d’ici peu, faut juste que je me mette dessus avec « sérieux ».